La planification des projets de câblage améliore la réussite et la sécurité

L'histoire et les expériences nous ont appris que la planification améliore nos chances de réussite et réduit nos chances d'échec. La planification comprend l'évaluation de l'état actuel et la préparation des résultats futurs. Cette préparation permet une réponse plus rapide si les choses ne se passent pas comme prévu.

Publié à l’origine par Sheri Dahlke dans « Cabling Installation and Maintenance Magazine », numéro du 30 octobre 2020. Reproduit avec autorisation.

Les bonnes pratiques permettent de s’assurer que votre tirage de câbles se déroule de manière aussi fluide et réussie que possible.

Il y a tout juste un an, peu d’entre nous auraient imaginé que nos pratiques commerciales allaient radicalement changer pour nous permettre de gérer une pandémie. Si les professionnels de la santé, les épidémiologistes et peut-être même les réalisateurs de films avaient pu envisager le chaos d’une maladie mortelle hautement infectieuse, nos projets d’entreprise n’avaient pas été élaborés en fonction de cet événement imprévu.

Bien que certains de nos plans aient été bouleversés, le processus de planification continue de nous aider à naviguer dans cette « nouvelle réalité ». Winston Churchill a dit : « Les plans ont peu d’importance, mais la planification est essentielle. »

L’histoire et l’expérience nous ont appris que la planification d’entreprise améliore nos chances de réussite et réduit nos chances d’échec. La planification comprend l’évaluation de l’état actuel et la préparation des résultats futurs. Cette capacité de préparation permet de réagir plus rapidement si les choses ne se passent pas comme prévu.

Nous n’avons pas l’intention de trébucher et de tomber lorsque l’on part en randonnée. Cependant, notre trousse de premiers secours, déjà préparée, nous permettra de rentrer chez nous en toute sécurité. La planification nous permet de protéger nos actifs et de faire fructifier notre épargne-retraite et nos investissements.

En outre, la planification peut ouvrir la porte à d’autres opportunités, notamment des réductions de coûts. Lorsque vous planifiez un voyage en voiture, considérez qu’en recherchant plusieurs itinéraires, vous pouvez découvrir l’itinéraire le plus efficace, le plus sûr et le plus fructueux, y compris un nouvel arrêt en cours de route.

Pourquoi oublions-nous de planifier ? Cela demande du temps. Mais le temps de planification n’est pas du temps perdu. Bien qu’elle puisse être difficile, la planification en vaut toujours la peine, car elle nous donne une idée de ce qui nous attend, y compris des obstacles et des opportunités. Un plan bien étudié et réfléchi peut éviter le chaos, le gaspillage des ressources et les pertes d’argent, en particulier dans les projets qui nécessitent d’importantes dépenses en ressources financières et en matériel.

Ajustement et adaptation

En cas de changement de situation, nos plans doivent être modifiés. Si nos tactiques sont décrites dans la stratégie, nous pouvons alors les mettre en œuvre et nous adapter à l’évolution des conditions.

Prenons l’exemple des projets de câbles à fibre optique. Bien que le câble à fibre optique soit relativement robuste, il peut néanmoins être endommagé. Ces dommages peuvent ne pas être apparents jusqu’à ce que des tests soient effectués après l’installation du câble. Le câble à fibre est coûteux, surtout si l’on y ajoute les coûts de main-d’œuvre. Il s’agit d’un cas où la planification avant le début des travaux permet de ne pas avoir à recommencer, et donc d’économiser sur les coûts de remplacement.

Voici un processus suggéré du début à la fin, de la planification à l’installation des câbles.

Relevé du parcours et plan de câblage

Créez un plan détaillé avec le tirage, les points de soutien intermédiaires et les emplacements d’entrée des câbles. Une étude minutieuse du parcours est l’un des premiers éléments à réaliser. Tenez compte de l’élévation et des décalages et déterminez les points d’épissure optimaux.

Installation intérieure : Vous devrez déterminer le type de structure ou d’environnement du bâtiment et les emplacements spécifiques pour le passage des câbles, par exemple sous les planchers, dans le plafond ou dans un conduit. De plus, il faut déterminer l’accessibilité du chemin de câbles.

Environnements extérieurs : Élaborez et examinez une liste de contrôle complète sur la sécurité et la réglementation de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) pour vous assurer qu’aucun élément n’est omis, des protections à la circulation en passant par la ventilation des locaux d’entretien.

Conception et manipulation des câbles

Vérifiez les spécifications des câbles, car tous les câbles à fibre optique ont une charge ou une tension de traction maximale, ce qui les expose à être facilement endommagés par une traction, une courbure ou un écrasement excessifs. Les étapes suivantes décrivent les moyens d’éviter les dommages susmentionnés. En restant en deçà de cette limite, vous éviterez des dommages cachés qui pourraient n’apparaître qu’une fois l’installation terminée.

Tension de traction

En fonction de la charge maximale du câble, utilisez un émerillon de forte rupture, un cabestan limiteur de tension ou tout autre équipement de contrôle de la tension.
Fixez des tire-câbles à la gaine, à la fibre en aramide et à l’élément de résistance pour répartir la force. Un émerillon est une pièce maîtresse de l’équipement. L’utilisation d’un émerillon entre la ligne de traction et le tire-câble empêche le câble de se tordre.
Vérifiez la charge de rupture de l’émerillon afin que la limite de tension du câble ne soit pas dépassée. Même pour un câble tiré à la main, il faut veiller à ce que les limites de tension du câble ne soient pas dépassées.

Écrasement

•   La résistance à l’écrasement est la capacité de la fibre à résister à la force de compression. Dans le cas du tirage de câble, elle peut également être décrite comme la force latérale.
•   Pour les câbles à fibre optique, cela est rarement un problème. Si la tension de traction maximale et le rayon de courbure sont tous deux respectés, il est peu probable que la capacité de résistance à l’écrasement soit atteinte.
•   Il est important de ne pas empiler de matériaux sur le câble, y compris de grandes quantités du câble lui-même. Cela est particulièrement vrai si le poids du matériau n’est pas réparti sur une grande longueur de câble.
•   Bien que certains câbles soient conçus pour être résistants à l’écrasement, cela ne signifie pas qu’ils sont indestructibles.

Courbure

•   Les câbles à fibre optique possèdent un rayon de courbure minimum, généralement spécifié comme un multiplicateur du diamètre extérieur. Certains câbles sont considérés comme insensibles aux courbures. Ces câbles sont conçus avec une modification fondamentale de la chimie du verre et même ces câbles auront un rayon de courbure minimum.
•   Le rayon de courbure se trouve dans les spécifications du câble et est déterminé par le fabricant du câble.
•   Plier le câble au-delà de sa limite pendant l’installation, ou après, peut endommager la fibre, ce qui entraîne une atténuation.
•   Il est possible de briser des fibres individuelles sans dommage physique visible. Tenez compte du rayon de courbure et gérez-le lors de la conception de votre chemin de câbles.
•   Assurez-vous que le bord des rouleaux ou les quadrants bloc poulie répondent aux exigences de rayon de courbure minimum.

Installation de câble

•   La taille du conduit intérieur doit être choisie pour permettre un rapport optimal de remplissage du conduit. Les taux de remplissage élevés ont tendance à augmenter la tension en raison de la plus grande surface de frottement.
•   Lorsque des faisceaux de câbles sont tirés, il y a moins de marge de manœuvre, en particulier lorsque les câbles sont tirés dans une courbe.
•   Les directives de remplissage des conduits dépendent du nombre de câbles. Cela permet un dégagement adéquat, qui est un facteur associé garantissant que les câbles rentrent bien dans le conduit.
•   Le type de conduit interne et la façon dont il est posé ou acheminé peuvent également avoir une incidence sur la tension du câble. La mémoire du conduit interne ou la formation d’une spirale peut augmenter la tension de traction car elle augmente les courbes de traction.
•   Lors de l’épissure de sections de conduit intérieur, n’utilisez pas de coupleurs. L’utilisation de coupleurs pourrait réduire le diamètre intérieur ou ajouter un rebord qui pourrait racler le câble.
•   Bouchez le conduit interne avant le tirage pour le préserver des contaminants.
•   Une fois que le tirage est amorcé, maintenez la tension et le taux de traction constants.
•   La plupart des fabricants de câbles recommandent l’utilisation d’un lubrifiant compatible avec la gaine du câble. Son utilisation est considérée comme le moyen le plus efficace de réduire la tension (force), d’empêcher le câble de coller, de se plier et de se tordre pendant le parcours. Cela permet de stabiliser le tirage et de limiter efficacement les dommages supplémentaires.
•   De nombreuses substances peuvent être utilisées en tant que lubrifiant pour câbles. Cependant, les matériaux génériques, tels que les détergents liquides, sont plus susceptibles de ne pas être compatibles et peuvent endommager le câblage.
•   Les bonnes pratiques en matière de lubrification consistent à faire passer un tampon de lubrifiant dans le conduit intérieur pour dégager le parcours et effectuer une prélubrification. D’autres méthodes consistent à verser un lubrifiant directement dans le conduit ou à enduire le câble au moment où il entre dans le conduit.
•   Les lubrifiants pour câbles abaissent le coefficient de friction et le rendent plus prévisible.
•   Ces valeurs permettent de prévoir les forces de tension et les forces latérales.
•   Comprendre les forces qui s’exercent sur le câble permettra d’optimiser la conception et d’éviter d’endommager le câble.

Une bonne planification garantit le succès du tirage de câbles et peut accroître l’efficacité tout en réduisant les dépenses. Les plans vous aident à optimiser la conception et l’installation de votre projet tout en évitant d’endommager les câbles, ce qui est coûteux. Nous avons fourni quelques conseils étape par étape et les bonnes pratiques techniques pour vous aider à vous préparer à chaque chantier de câblage, petit ou grand.

Sheri Dahlke est directrice technique chez Polywater®, où elle assure la direction stratégique du développement des produits et du service technique. Sa carrière s’étend sur plus de 30 ans chez Polywater, au cours desquels elle a dirigé les activités du secteur en matière de recherche et de développement, d’exigences réglementaires mondiales et de développement de nouveaux produits, en particulier dans le domaine des adhésifs, des nettoyants et des lubrifiants utilisés dans les secteurs des communications et de l’électricité.